les traboules

Photographie de P. Bonnard

Photographie de P. Bonnard

Il entra dans la cour sombre étroite.
Il voulut s’arrêter, mais les pas des nazis qui le poursuivaient les forcèrent à reprendre sa course. Il se précipita dans les escaliers, il gravit quatre à quatre les marches en pierres usées par le temps.
Arrivé au deuxième étage, il se cacha dans les renforcements et s’adossa contre le mur, froid, humide et crasseux. Lorsqu’il fut sûr d’avoir semé les Allemands, il sortit de sa cachette, mais tomba malencontreusement dans les escaliers et se blessa. Quand il se releva, il vit plein de nazis qui le pointaient avec leurs fusils…

Laisser un commentaire